Residence Bassac ornement

Nos Activités

Les activités proposées par la Résidence Bassac sont taillées sur mesure aux désirs de chacun de nos hôtes. Elles se font parfois en voiture, ou vous pourrez choisir d’enfourcher un vélo, cette véritable incarnation de l’ex-Indochine. Découvrez avec nous les perles historiques de Champassak et de sa région, ses panoramas exceptionnels et ses paysages grandioses, dont le l’expérience vous laissera un souvenir impérissable de l’Asie du sud est.

Les activités proposées dépendent des disponibilités et de la saison.

Vat Muang Kang est le plus ancien temple encore en activité à Champassak, activité qui a débuté au XIXe siècle. Son architecture est tout à fait particulière et complexe, avec des influences cambodgiennes, birmanes, laotiennes, vietnamienne et françaises. Le site comprend une maison qui renferme des textes sacrés et est l’unique monument de ce style encore debout en Asie du sud-est.
Pour cette journée de découverte à vélo, nous commencerons au départ de la Résidence Bassac sur la route principale de Champassak. Observez sa composition unique entre vestiges préangkoriens, constructions et temples de l’époque royale, maisons en bois raffinées d’architecture traditionnelle laotienne et monuments coloniaux français. Classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, laissez-vous bercer par la quiétude de la ville dont les habitants et les écoliers se déplacent à vélo à l’ombre des tortueux frangipaniers aux fleurs à l’arome sucré. Observez les pêcheurs sur leurs pirogues et les paysans dans les rizières, avec en arrière fond les impressionnantes montagnes sacrées de Champassak.
Sur la route, nous pédalerons devant l’école primaire Sikeut Primary School où une statue du Bouddha Sisoumong fait face au Mékong. Elle est érigée sur des ruines préangkoriennes et se trouve à l’ombre d’un époustouflant Albizia Saman dont les branchages s’étendent sur 1500m2. Notre balade à vélo continuera sous la bambouseraie longeant le Mékong qui mènera au village de Vat Muang Kang. Nous passerons devant surprenante église The Holy Name of Jesus Christ qui est la première du genre a avoir été construite au Laos La promenade vous emmènera à travers le pittoresque village de Ban Nongvian et de luxurieuses rizières avec leurs villageois au chapeaux de paille et leurs buffles d’eau. Le système d’irrigation que vous pourrez observer ici est d’un genre tout à fait unique, et permet la culture du riz presque toute l’année durant. Dans la campagne, on laisse la vie couler et vous ressentirez un sentiment de douceur et d’apaisement tout particulier. Après quelques kilomètres, nous arriverons au Vat Phanon Sim et à la librairie du Vat Meuang Kang. Nous nous arrêterons pour déjeuner le long du Mékong aux environs du village de Vat Mueang Kang. Avant d’emprunter le chemin du retour, vous pourrez faire une halte dans les villages autour du temple qui sont spécialisés dans la manufacture d’objets en bambou.

Temps estimé : comptez entre 6 et 8 heures
Note : Pensez à vous protéger du soleil par un chapeau ou une casquette, des lunettes de soleil et de la crème solaire. Lors de visites dans des villages traditionnels, pensez à porter des vêtements amples et confortables, qui couvrent vos genoux, épaules et décolleté.

La monumentale ancienne route Khmer, qui s’étendait originellement de l’Inde au Cambodge, traverse Champassak où Vat Phou y fût un point de pèlerinage majeur. Les restes historiques les plus anciens de Champassak sont les traces de plus de mille an d’occupation humaine qui sont petit à petit mis en lumière depuis les notes des premiers explorateurs jusqu’à à l’heure actuelle. L’architecture des différents monuments de l’Ancienne Citée est organisée en figure axiale, de Hong Nang Sida, en passant par Vat Phou et jusqu’à Nong Din Chi, un site récemment découvert sur la montagne Phou Malong, qui se situe sur la route de Paksé à Champassak. Cette mosaïque historique, culturelle et architecturale fait de Champassak un lieu absolument fascinant, tout cela dans un paysage mêlant couleurs chatoyantes, quiétude du Mékong, et panorama montagneux. Le temps d’une journée, nous parcourrons un tronçon cette route mystique pour partir à la découverte de ses nombreux secrets.
Le célèbre temple Vat Phou, ou « Temple de la Montagne », et de nombreux sites archéologiques des environs sont classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. La construction de Vat Phou fût entamée dès le IXe siècle sur la montagne sacrée de Phou Khao, et il est le deuxième site Bouddhiste du Laos qui accueille chaque année plus de 100,000 visiteurs lors de son festival. Depuis la Résidence Bassac, nous suivrons l’ancien mur de la Cité jusqu’à Vat Phou. Du site situé sur le sommet de Phou Khao, vous profiterez d’un panorama époustouflant, et le temple, bien qu’assez petit, est envoutant et a offert les découvertes archéologiques les plus importantes faites jusqu’à présent dans la région de Champassak. Au sommet de la montagne se trouve une source sacrée réputée pour son eau coulant « directement du paradis », avec laquelle les laotiens font des ablutions purificatrices et qu’ils collectent dans des bouteilles pour ses vertus curatives. En vous promenant sur les hauteurs de Phou Khao, observez également ces étranges rochers en forme d’éléphant aux gravures mystiques.
Après la visite du site, nous visiterons le musée de Vat Phou, où vous trouverez des informations détaillées sur les sites de la région ainsi que de nombreux artefacts.
Nous continuerions ensuite notre route à vélo vers le site de Hong Nang Sida, si à quelques 2,5 kilomètres au sud de Vat Phou. Ce temple fût bâti par un Roi dont la fille sacrifiât sa vie pour sauver celle de son père. Celui-ci, bouleversé par ce geste d’amour ultime, lui dédia un temple qui fût découvert presque entièrement effondré. Chacune de ses pierres et de ses artefacts sont actuellement répertoriés dans le moindre détail pour un important projet de restauration dont vous pourrez observer l’avancement sur place. Nous piqueniquerons ensemble en profitant de la quiétude de la nature près du site de Hong Nang Sida, et continuerons notre balade sur l’ancienne route Khmer. Nous finirons la journée par la découverte du site des « trois tours », ou Pha That Sam Pang. C’est d’ici que vous serez raccompagnés jusqu’à la Résidence Bassac en van.

Temps estimé : prévoyez entre 8 et 9 heures
Note : Pensez à vous protéger du soleil par un chapeau ou une casquette, des lunettes de soleil et de la crème solaire. Lors de visites dans des villages traditionnels ou des temples, pensez à porter des vêtements amples et confortables, qui couvrent vos genoux, épaules et décolleté. Prévoyez également des chaussures confortables.

Depuis la Sala de la Résidence Bassac, nous entamerons notre journée en pirogue où nous visiterons de nombreux sites qui jonchent le mystique fleuve Mékong.

Notre première halte sera le superbe site de Vat Tomo, un temple préangkorien niché dans la forêt. Dans un style architectural similaire à Vat Phou, sa construction a débuté au VIIe siècle. Le temple a été, par après, reconstruit entre le XIe et le XIIe siècle mais il ne reste que peu de traces de cet ancien noyau d’activité humaine.  Les ruines de Tomo sont cependant tant esthétiques qu’intrigantes et vous pourrez y observer de splendides arbres sacrés et classés qui longent le temple.

Depuis Vat Tomo, nous reprendrons notre voyage sur le Mékong jusqu’à la superbe île de Don Daeng, où nous partagerons un piquenique pour le déjeuner. Cette mystérieuse île sur le Mékong fait face à Champassak. Paisible et sans voitures, elle s’étend sur 9 kilomètres de long et 3 kilomètres de large et est bordée de plages désertes au sable blanc où vous pourrez vous balader et vous baigner dans un calme absolu. Ici, vous croiserez probablement quelques pêcheurs, buffles d’eau et enfants qui jouent. La vue sur le Mékong y est panoramique, avec les superbes montages dont le fameux Mont Phou Khao en toile de fond et de nombreux petits sentiers à explorer.

Notre aventure en pirogue continuera jusqu’au Vat Phanon Sim et à la librairie du Vat Meuang Kang. Vat Mueang Kang est l’un des plus anciens temples en activité du sud Laos, activité qui a débuté au XIXe siècle. Son style architectural est tout à fait particulier et complexe, avec des influences cambodgiennes, birmanes, laotiennes, vietnamienne et françaises. Le site comprend une maison qui renferme des textes sacrés et est l’unique monument de ce style encore debout en Asie du sud-est.

Nous ferons une dernière étape à la surprenante église de Champassak : The Holy Name of Jesus Christ, qui est la première du genre a avoir été construite au Laos avant de rentrer à la Résidence Bassac dans le splendide paysage du soleil couchant asiatique sur le Mékong. Profitez de ces deniers moments de la journée au rythme apaisant de l’eau et à la vue des couleurs flamboyantes qui repeignent ce fleuve mystique, bordé par les splendides montagnes de Champassak.

 

Temps estimé : comptez entre 8 et 9 heures
Note : Pensez à vous protéger du soleil par un chapeau ou une casquette, des lunettes de soleil et de la crème solaire. Lors de visites dans des villages traditionnels ou des temples, pensez à porter des vêtements amples et confortables, qui couvrent vos genoux, épaules et décolleté. Prévoyez également des chaussures confortables.

Nichée entre les deux rives du Mékong, se trouve la mystérieuse île abandonnée de Don Pakho. Dans les années 50’, cette île fût la propriété d’un membre de la famille royale de Champassak, qui s’y fit construire une magnifique résidence secondaire, avec un jardin luxuriant de fruits exotiques tels que du sucre de canne, des bananes, des noix de coco et des mangues parfumées. Lors de la révolution communiste de 1975 et le renversement de la royauté, le palais fût transformé en prison et centre de désintoxication. Ici, une cinquantaine de détenus apprenaient le tissage des paniers à riz gluant kathip khao, ou étaient rééduqués à travers diverses activités. Le centre fût fermé il y une dizaine d’années après un terrible accident qui à bouleversé les villageois des environs : deux détenus on tenté de s’évader en traversant le Mékong mais ont perdu la vie en se noyant dans ses courants. Le bâtiment est laissé à l’abandon depuis cet évènement. Le métal, le bois et les autres matériaux de valeurs ont été pillés mais les impressionnantes structures et l’ambiance qui règne sur l’île lui donne une ambiance très particulière.

Nous démarrerons la journée au départ de la Sala de la Résidence Bassac, en empruntant la pirogue d’un pêcheur de Champassak. Comment ne pas s’émerveiller du charme sans pareil du fleuve Mékong, évocateur de cette magnifique région indochinoise ? Durant cette journée de découvertes, vous savourerez son rythme apaisant en longeant de nombreux villages d’une authenticité unique.

Nous amarrerons sur l’une des rives de l’île Don Pakho et emprunterons un sentier dans sa forêt. Votre guide pourra vous aider à repérer les nombreux arbres fruitiers tropicaux de l’île et autres espèces comestibles méconnues des occidentaux. Vous croiserez peut-être la route d’oiseaux, caméléons et autres animaux, dans ce lieu où la faune et la flore ont repris leurs droits. Nous passerons devant un petit autel dédié aux esprits devant lequel les villageois font prières et offrandes. Derrière l’autel, vous découvrirez l’ancien palais devenu prison : son bâtiment principal servait probablement de bureau administratif, et, nichées juste derrière, les cellules des prisonniers. Il semble que cette île isolée sert désormais de lieux de détente à certains adolescents des alentours, qui ont ébauché de drôles de graffitis sur les murs de la prison. En continuant dans les fourrés, un véritable jeu de devinettes peut commencer avec les différents restes épars de coulage en bêton, piloris et sanitaires à l’abandon. Laissez aller votre imagination et amusez-vous à tenter de percer le mystère de cette île intrigante.

Après notre promenade, nous déjeunerons ensemble sur l’île avant de reprendre le bateau jusqu’à la Résidence Bassac.

Temps estimé : comptez environ 6 heures
Note : prévoyez des vêtements confortables et de quoi vous protéger du soleil ainsi que des chaussures fermées et un pantalon long pour marcher dans les branchages.

Pour cette aventure de plusieurs jours, nous vous proposons de combiner trois de plus belles activités pour découvrir les multiples facettes de Champassak : l’ancienne Route Khmer à vélo, le parcours spirituel du Mékong et la découverte la mystérieuse île de la prison abandonnée en pirogue. Veuillez consulter le descriptif de ces trois activités pour plus de détail et nous accommoderons ces journées sur mesure, selon vos préférences.

 

Temps estimé : 3 journées

Note : prévoyez des vêtements confortables et de quoi vous protéger du soleil ainsi que des chaussures fermées et un pantalon long pour marcher dans les branchages.

 

Selon le programme que nous accommoderons à vos désirs et disponibilité, nous partirons en voiture découvrir la région des 4000 îles (Si Phan Don) durant 1 à 4 jours. Les 4000 îles portent très bien leur nom : ce sont des milliers d’îles et îlots qui mouchettent cette partie du Mékong qui rejoint la frontière cambodgienne. Nombre d’entre eux sont encore vierges et sauvages et deux îles principales sont peuplées et particulièrement intéressantes à visiter : l’île de Don Det avec ses restaurants, bars et soirées animées et, reliée à son sud par un charmant pont datant de l’époque coloniale, l’île de Don Khon, plus calme, idéale pour se balader à pieds et à vélo et pour découvrir les quelques attraction touristiques des environs.

La faune et la flore de Si Phan Don sont d’une richesse exceptionnelle mais leur écosystème est fragile. C’est ici que vivent les tout derniers dauphins de l’Irriwady, une espèce d’eau douce en voie d’extinctions dont quelques spécimens ont trouvé refuge près des mangroves du sud de Don Khon. Sur la pirogue d’un pêcheur local en fin d’après midi, vous pourrez les découvrir sautant contre le courant dans leur habitant naturel du Mékong. C’est un moment magique et riche en émotions, qui vous laissera un sentiment de plénitude et d’unité avec la nature.

C’est également sur l’île de Don Khon que vous découvrirez les infranchissables rapides et les tumultueuses cascades de Li Phi. Les plus aventuriers d’entre vous pourront s’élancer sur les vertigineuses tyroliennes d’un kilomètre et demi de long au dessus de ces impressionnantes chutes. Ce tronçon particulièrement puissant du Mékong est une barrière naturelle pour les pirogues et les navires, et les colons français entreprirent de bâtir une voie ferrée pour organiser le transport des marchandises sur les îles. Vous trouverez d’ailleurs à Don Khon une ancienne locomotive de l’époque et quelques restes de voies ferrées.

Si vous désirez faire le voyage aux 4000 îles, nous recommandons généralement la découverte de Don Khon et Don Det avec une balade aux chutes de Li Phi et la rencontre des dauphins de l’Irrriwady en pirogue. Nous partirons de Champassak en voiture, que nous laisserons sur la berge de Nakassan, pour rejoindre les îles piétonnières en pirogue. Il est possible de s’y balader en vélo ou en moto, ou de  les découvrir depuis le Mékong en bateau. Consultez le personnel de la Résidence Bassac pour organiser un programme taillé sur mesure. Les 4000 îles sont l’endroit idéal pour profiter d’un far niente absolu le long du fleuve Mékong, fleuve mystique et apaisant, symbole de la beauté sud est asiatique.

 

Temps estimé : entre 1 et 4 jours

Note : Le climat aux 4000 îles est généralement chaud et tropical. Prévoyez de quoi vous protéger du soleil (chapeau, crème solaire, vêtements amples).

Les sols volcaniques du Plateau des Bolovens sont d’une immense richesse et les températures fraîches dues à leur altitude procure aux agriculteurs des terrains fertiles pour planter du café et de thé de première qualité. Certains ont fait du café un art et une passion. Dégustez une tasse café frais biologique d’exception préparé avec une technique unique à la coopérative Jhai Coffee House à Paksong et partez à la rencontre de Vieng, un agriculteur de la minorité ethnique Katu. Son sourire et sa joie de vie vous laisseront un souvenir impérissable. Il vous fera découvrir ses plants de café avec enthousiasme avant de déguster une tasse fraîchement torréfiée à la main sur un feu de bois.

Le Plateau des Bolovens, qui s’étendent à travers les provinces de Champassak, Salavanh, Sékong et Attapue, sont surnommés la région des « Mille Cascades », naissant de leurs nombreux dénivelés. Certaines sont d’une beauté époustouflante, telles que les impressionnantes chute jumelles de Tad Fane, hautes de 120 mètres et situées dans la réserve naturelle de Dong Hua Sao. Des tyroliennes ont récemment été installées pour découvrir des chutes du haut de la canopée, auxquelles les plus téméraires d’entre vous pourront s’essayer. D’autres cascades se cachent tout au long de la boucle du Plateau des Bolovens telles que Tad Passouam, aménagée avec goût, ou la splendide Tad Nyueang.

Le Plateau des Bolovens sont l’endroit rêvé pour des randonnées dans la nature luxuriante du Laos. Le mystérieux site de Tad Tayecseua et l’exceptionnel Mystic Montain vous offriront des paysages spectaculaires et des expériences inoubliables.

« Boloven » tient son nom de l’ethnie Laven. Cette région du sud du Laos est en effet peuplée de nombreuses minorités ethnique dont vous pourrez partir à la rencontre durant cette aventure. Chacune de ces minorités se spécialise dans le tissage à la main avec des couleurs et motifs qui leur sont propres. Notre guide pourra vous emmener à leur rencontre et vous pourrez vous procurer des tissus d’une finesse et d’une beauté exceptionnelles.

Nous visiterons le Plateau des Bolovens au départ de Champassak en voiture, et nous l’accommoderons au temps que vous désirerez y consacrer ainsi qu’à vos intérêts particuliers.

 

Temps estimé : entre 1 et 4 jours

Note : Le climat sur le Plateau des Bolovens peut devenir pluvieux ou très frais en soirée et durant certaines périodes de l’année, prévoyez des vêtements chauds. Pendant la journée, les températures sont chaudes et pensez à vous protéger du soleil. Pour la visite des villages traditionnels, couvrez vous épaules, décolleté et genoux. Prévoyez des chaussures confortables.

Paksé est une ville avec un charme qui se découvre dans des endroits inattendus, et des paysages surprenants qui contrastent avec cette ville en effusion qui tarde à se développer par rapport à ses cousines du nord, telles que Luang Prabang ou Vientiane. Saviez-vous que le nom de la 2ème ville du Laos vient de la contraction entre « pâk » (bouche) et « Sé », le diminutif du nom du fleuve Sédone, un affluent majeur du Mékong ? La ville, la ville bordée entre ces deux impressionnants courts d’eau, est l’endroit où ils se rejoignent au splendide Sopsé (« lèvres de Sé »).

Nous démarrerons notre journée en voiture depuis Champassak et vous pourrez profiter de ce moment pour vous imprégner des splendides paysages montagneux, jonchés de rizières verdoyantes et de villages traditionnels des campagnes du Sud. Nous ferons une première halte à l’impressionnant Bouddha Doré Phou Salao, qui surplombe la ville de Paksé et offre un superbe panorama sur la province de Champassak. Selon votre envie, faites le pèlerinage des plus de 200 marches à gravir pour rejoindre le temple, ou restez dans le véhicule pour emprunter la route latérale qui gravit la montagne jusqu’à son sommet. Vous pourrez entendre raisonner l’un des impressionnants gongs du temple, dont les puissantes vibrations raisonnent jusqu’au fond des tripes. Les temples Bouddhistes sont très accueillants et vous pourrez aller jeter un coup d’œil à l’intérieur, où le moine vous accostera probablement pour vous faire une bénédiction avec une ficelle de baci (ou phouk khène en laotien). Phou Salao est loin d’être le plus beau temple de la ville mais il est très agréable et vous pourrez vous amusez à repérez le moine en cire très réaliste qui surplombe la salle aux cotés des nombreuses figurines bouddhiques. N’oubliez pas de déposer un petit billet dans la jarre aux pieds du moine après la bénédiction avant de vous retirer avec la tête et le dos courbés pour présenter votre respect.

Après avoir descendu la montagne de Phou Salao, nous traverserons le « Pont Japonais » qui traverse le Mékong. A cet endroit, le fleuve particulièrement imposant et offre une très belle vue. Notre guide vous emmènera à l’incontournable et sulfureux marché Dao Hueang, l’un des plus grands d’Asie du sud est. Tout vos sens seront sollicités durant cette découverte hors du commun, entre couleurs chamarrées et odeurs puissantes. Armez-vous de patience pour serpenter entre les étales car Dao Hueang est un véritable labyrinthe sous une chaleur de plomb, dignes des grands souks maghrébins. Ici, vous pourrez tout trouver et demandez de l’aide à votre guide pour trouver les meilleures échoppes et négocier les prix, un sport dont il faut métriser la délicatesse avec patience et sourire: de très beaux bijoux cachés entre des parures extrêmement kitch en or massif et en argent de qualité, des fruits exotiques aux mille couleurs et parfums à déguster absolument, du tabac frais cultivé dans les campagnes laotiennes et vendus dans de grands sacs à riz, des desserts insoupçonnés tels que de la canne a sucre caramélisée vendue emballée dans des feuilles de bambou, les odorantes jarres de padaek, cette sauce de poisson fermentée chérie des laotiens, un impressionnant choix de tissus, des contrefaçons négligées, des téléphones portables de la taille d’un doigt et curieusement fonctionnels, des t-shirts hilarants à l’anglais approximatif…. Voici quelques surprises parmi d’autres à trouver au marché Dao Hueang.

Après cette véritable aventure urbaine, nous nous restaurerons dans une petite auberge insoupçonnée le long de la Sédone où vous pourrez déguster un plat traditionnel laotiens très frais et parfumé : le nem khao. Le chef prépare ici des plats absolument délicieux à un prix dérisoire et vous trouverez de nombreuses spécialités locales telles que la salade de papaye ou le poisson du Mékong en fleur de sel. Profitez de cet endroit apaisant au bord de l’eau, prisé des gourmets locaux et méconnu des touristes.

Nous continuerons l’exploration de Paksé de l’autre côté du fleuve Sédone où nous rejoindrons temple chinois qui se trouve à l’embranchement du Sopsé. La vue ici est très apaisante, et les jeunes laotiens aiment s’y rejoindre en fin de journée pour passer un moment intime.

Nous continuerons la route vers le nord de la ville vers le Vat Chomphet et son immense statue de Bouddha sous laquelle est niché un temple où des femmes moines vous béniront d’un bracelet de baci. Les moines sont toujours ravis de recevoir des visiteurs étrangers et, si le cœur vous en dit, prenez quelques minutes pour discuter avec elles. Poser de nombreuses questions au Laos n’est pas considéré comme rude, tout au contraire : c’est un signe d’intérêt et de sympathie qui sera grandement apprécié. Vous pourrez ici vous essayer à une certaine activité à laquelle les laotiens aiment s’adonner au temple : faites un vœu et tentez de hisser une petite statuette de Bouddha très lourde au-dessus de votre tête à trois reprises, si vous y arrivez, celui-ci devrait être réalisé… Le temple de Vat Chomphet est très prisé des locaux car ses moines ont la réputation d’avoir certains pouvoirs mystiques. C’est aussi sur la route de terre qui y mène que sont manufacturées de nombreuses statues de Bouddha taillées dans la pierre et vendues aux temples de la région. Nous pourrons faire une halte pour rencontrer ces tailleurs de pierres locaux et observer leur savoir faire unique.

Nous finirons la journée avec un rafraîchissant cocktail et quelques amuses bouches au Panorama, le restaurant sur le toit de l’Hôtel Paksé, qui porte son nom à merveille car il vous offrira une vue splendide sur la ville. Bercés dans les couleurs éclatantes de la fin de journée sur les fleuves et montagnes qui entourent Paksé, nous profiterons ensemble d’un dernier moment de convivial lors duquel vous pourrez repérez au loin de Bouddha Doré de Phou Salao que nous aurons visité à notre arrivé sur la route qui vous ramènera à Champassak.

 

Temps estimé : prévoyez la journée entière (entre 6 et 9 heures)

Note : Pour la visite des temples, pensez à porter des vêtements couvrant genoux, épaules et décolleté. La découverte de Paksé est un parcours que nous voulons flexible et nous pouvons ajouter et ou retirer certaines activités à votre guise. En continuant la route du Vat Chomphet, il est possible d’emprunter une pirogue jusqu’au très calme Ban Sapahai, une petite île sur le Mékong où des villageois tissent de la soie de manière traditionnelle. Dans le petit marché « OTOP » du centre ville, il est possible de trouver de la soie brute au mètre avec un impressionnant choix de couleurs. Nous pouvons également visiter d’autres temples de la ville ou d’organiser des balades dans des rues piétonnières. Discutez avec l’équipe de la Résidence Bassac pour organiser une journée taillé sur mesure à vos désirs.

Vous avez des questions ?

Aucune demande n’est trop grande et aucun détail n’est trop petit. Nous sommes également ici pour vous aider avant le début de votre voyage.